Tableur

Le minimum à savoir pour réussir l'épreuve de maths au bac STMG.

Syntaxe de base des formules

Symbole ou commandeSignification
=Début de formule
A2+A3Addition
A2-A3Soustraction
A2*1,05Multiplication
A2/1,05Division
1,05^A2Puissance
A2*3%A2*0,03
SOMME(A1:A4)Somme des valeurs sur une plage de cellules
MOYENNE(A1:A4)Moyenne des valeurs sur une plage de cellules

Au bac, attention à bien respecter les points suivants :

  • Penser au signe = en début de formule
  • Les multiplications et divisions utilisent uniquement les symboles * et /
    Des écritures comme 3A2 ou 3×A2 ou A2÷3 n'existent pas.
    Pour les puissances, A53 n'existe pas non plus, on tape A5^3
  • Les plages de cellules pour les fonctions SOMME() et MOYENNE() s'écrivent avec deux-points.

Pourcentages

Dans les tableurs, le symbole % est un raccourci pour une division par 100.
Ainsi la formule =A2*3% est équivalente à =A2*3/100 et calcule 3% de la valeur de la cellule A2.

Mais attention, la formule =A2+3% n'augmentera pas A2 de 3% : elle signifie =A2+3/100, donc elle augmentera A2 de 0,03.
Pour augmenter la valeur de A2 de 3% il faut utiliser une multiplication, par exemple =A2*1,03 ou = A2*103% (voir Coefficient multiplicateur).
Une formule comme =A2+A2*3% fonctionnerait aussi, elle calculerait A2 + 3% de A2.

Formats de cellule

Un même nombre peut être affiché sous diverses formes, sans faire de calculs. Par exemple pour la valeur 0,5 :

formataffichage
numérique standard0,5
numérique à 2 décimales0,50
monétaire0,50 €
pourcentage à 2 décimales50,00 %
pourcentage à 0 décimale50 %

C'est pour cela que pour les pourcentages, on n'écrit pas *100 dans les formules.
La multiplication par 100 et l'ajout du symbole % sont faits automatiquement par le format pourcentage.

Recopie vers la droite

Lors de la copie horizontale, tous les noms de colonnes de la formule sont automatiquement décalés.
Pour empêcher cela et bloquer une colonne dans la formule, on ajoute le symbole $ avant son nom.
Exemple avec une référence libre (B2) et une référence bloquée ($G2) :

Copie à droite

B2 est adapté en C2 puis D2 etc pour passer d'un jour à l'autre.
$G2, à cause du signe $, ne change pas de colonne, pour rester sur le total.

Dans une copie vers la droite, bloquer un numéro de ligne n'a aucun effet. Dans l'exemple ci-dessus on aurait pu écrire $G$2 au lieu de $G2.

Recopie vers le bas

De la même façon, lors de la copie verticale, tous les numéros de lignes de la formule sont automatiquement décalés.
Pout empêcher cela et bloquer une ligne dans la formule, on ajoute le symbole $ avant son numéro.
Exemple avec une référence libre (B2) et une référence bloquée (B$7) :

Tableur - copie vers le bas

B2 est adapté en B3 puis B4 etc pour passer d'un jour à l'autre.
B$7, à cause du signe $, ne change pas de ligne, pour rester sur le total.

Dans une copie vers le bas, bloquer un nom de colonne n'a aucun effet. Dans l'exemple ci-dessus on aurait pu écrire $B$7 au lieu de B$7.

Recopie vers la droite et vers le bas

Dans ce cas les colonnes et les lignes des formules sont adaptées.

B2La colonne B et la ligne 2 seront adaptées pendant la copie.
$B2Le colonne B reste bloquée, seule la ligne 2 sera adaptée.
B$2Le colonne B sera adaptée, la ligne 2 restera bloquée.
$B$2La référence reste bloquée sur la cellule B2 quoi qu'il arrive.

Voir aussi

Tableur - exemples type